Bagdad, la grande évasion !, de Saad Z. Hossain

Bagdad la grande évasionRésumé : Bagdad 2004. Dans la ville en ruines, deux hommes se terrent. Deux hommes ordinaires, un ex-professeur d’économie, Dagr, et un spécialiste du marché noir qui vend du hash aux soldats américains et des armes au plus offrant, Kinza. Deux hommes qui viennent de mettre la main sur une marchandise de choix : le colonel Hamid, ex-tortionnaire star du régime de Saddam. Alors que Dagr et Kinza débattent de son sort, Hamid leur propose un marché. Qu’ils lui laissent la vie sauve et l’aident à gagner Mossoul, et il les mènera à une montagne d’or cachée dans un bunker au milieu du désert. N’ayant plus rien à perdre, les deux amis acceptent.

MON AVIS : Merci aux Éditions Agullo pour m’avoir envoyé le service presse de cet excellent livre.

Mais où les éditions Agullo vont-elles chercher leurs textes ?? Leurs livres sont toujours d’une efficacité implacable, et celui ci ne déroge pas à la règle.

« Bagdad, la grande évasion » à tout du scénario du film d’aventure.

En pleine guerre d’Irak, deux types, encombré d’un ancien tortionnaire au service de Saddam Hussein, se retrouve embarqué dans une aventure qui les dépasse complètement, mais dans laquelle ils se jettent tête la première. Le premier, désabusé, revenu de tout, voudrait être insensible à ce qui l’entoure, mais ne peut s’empêcher de venir au secours de quiconque lui demande. Le second, ayant apparemment abandonné tout espoir d’avenir, suis le premier dans tous ces plans plus dangereux les uns que les autres. Finir avec panache ou en finir tout cour semble être leur leitmotiv.

Puis il y a ce soldat américain, dont on ne sais pas s’il est idiot, inconscient, ou bien tout simplement complètement timbré.

Mais comme (presque) toujours, dans les livres des Éditions Agullo, le fantastique n’est jamais très loin. Et les deux « héros », aux visées potentiellement suicidaires, se retrouvent confrontés à des personnages dont l’éternité pourrait bien être le seul objectif.

Le Rythme du récit est soutenu, sans temps mort.

Les personnages croisés par nos deux protagonistes sont tous plus étonnant les uns que les autres.

L’écriture de Saad Z . Hossain est terriblement efficace, et nous entraîne dans l’odyssée de de ces deux irakiens, de leur prisonnier et de leur compère américain. Une chasse au trésor qui m’a parfois fait pensé à « les chèvres du pentagone » Grant Heslov. Le quadra que je suis à évidemment pensé aussi à Indiana Jones, la poussière, les explosions, et ce tueur énigmatique, fantôme d’une époque lointaine. Et l’auteur n’oublie pas l’humour, avec des dialogues savoureux et des situations saugrenues.

Si vous aimé les livres d’aventure, celui ci est fait pour vous.

Titre : Bagdad, la grande évasion
Auteur :
Saad Z . Hossain

Traduit de l’anglais (Bangladesh) par Jean-François Le Ruyet
Date de parution : 13/04/2017
Editions : Agullo
ISBN : 9791095718222
Nbr de pages : 384
Prix constaté : 22

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s