La zone des murmures, de Natacha Nisic

zone-des-murmuresPar l’éditeur : Signalement : Femme de type européen, âgée de 42 ans au moment de sa disparition, 1,69 m, 53 kg, corpulence fine, yeux gris-verts, cheveux bruns et longs.

Dans la Zone des murmures, roman labyrinthe, une femme disparaît en haute montagne.

Le temps d’un week-end, Lise et Frankie, s’aventurent dans une zone escarpée, sans réseau ni hôtel de charme, afin de faire le point, par la même occasion affronter leurs démons. Avec cette question éternelle : qu’est-ce qui est réel ?

MON AVIS : Un livre pour ceux et celles qui aiment se perdre.

Un livre pour ceux et celles qui aiment être surpris.

La narration iconoclaste nous fait naviguer entre récit et fable, réel et imaginaire. Des personnages de contes pour enfants pas sages, des lieux insolites et inquiétants.

Les chassé-croisés temporels, comme pour mieux nous dérouter, jusqu’à cette fin surprenante et tellement bien trouvée.

Ce livre peux se lire comme un polar, un récit fantastique, flirtant parfois avec la SF.

D’une écriture franche et nerveuse, Natacha Nisic nous parle du monde comme il va, mal ou bien, l’innovation, l’hyperconnection, les traumas de l’enfance…

En zone blanche (sans réseau) cette zone des murmures devient le théâtre ou se rejoue le passé, ou l’avenir hésite, ou le présent ne sait pas de quoi il est fait.

Une très agréable surprise.

Titre : La zone des murmures
Auteur :
Natacha Nisic
Date de parution : 24/08/2017
Éditions : Tohu Bohu

ISBN : 9782376220220
Nbr de pages : 296
Prix  : 20€

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s