La porte des Abysses, d’Alexis Flamand

La porte des abysses

Par l’éditeur : Jonas Alamänder, mage et détective, vient de perdre sa maison confisquée par le royaume voisin. Accompagné d’Edrick, l’un des soldats chargés de lui apprendre la nouvelle, et de son fidèle valet Retzel, un facétieux petit démon, il part pour Ker Fresnel, capitale de Kung-Bohr afin d’y plaider sa cause.
Jon se trouve contraint de mener l’enquête sur le meurtre mystérieux de Pallas, conseiller du roi, et de déjouer un complot visant Ernst XXX. Les aventures se succèdent, au cours desquelles l’enquêteur montre autant de talent dans l’art de sa magie que de maladresses dans ses relations humaines.
Pendant ce temps, Mael, un jeune garçon aux penchants morbides, affronte un champ de blé carnivore, affin de rallier la fameuse école des assassins des « T’sanks ».

MON AVIS : Figurez vous que j’étais persuadé de vous avoir parlé du premier tome du Cycle d’Alamänder, « La Porte des Abysses », d’Alexis Flamand. En réalité, il n’en est rien. Se pose alors la question de savoir si je ne vis pas à cheval sur deux réalités parallèles, accomplissant des actes un coup dans l’une, un coup dans l’autre, sans que j’arrive moi même à les distinguer, ce qui expliquerai que je sois parfois perçu comme un gros flemmard (ce dans chacune de ses réalités, j’en suis sur).

Bref !

Donc me voici pour vous parler du Cycle d’Allamänder.

Autant vous le dire tout de suite, le genre fantasy, je n’y connais rien. Le seul livre issu de cette bibliothèque que je me souviens avoir lu est « Bilbo le Hobbit », je devait être en 5e ou 4e .Et Le Seigneur des Anneaux, quand même ? Bah non, et c’est pas la peine de me faire les gros yeux.

Bien que je connaisse (un peu) et que j’apprécie (beaucoup) Alexis Flamand (nous avons modéré ensemble, avec quelques autres loustics, un forum de graphisme pendant quelques temps), attaquer son gros premier tome m’a demandé un petit effort. Oh, minime, puisqu’au final il n’a consisté qu’à prendre le livre et l’ouvrir.

La suite s’est faite toute seule.

C’est drôle, c’est incroyablement inventif et parfaitement déjanté !

J’ai lu ici et là que des lecteurs plus portés sur ce genre que moi, pensaient à Pratchett en lisant Alexis Flamand. Et il semblerait que ce soit un sacré compliment.

Pour ma part je me suis totalement laissé embarquer par les aventures de Jonas Alamänder, questeur, mage détective spécialisé dans l’investigation des crimes magiques, et son démon insupportable, Retzel, leur voyage à dos de Skorjs (poulpes de combat géants), vers le royaume de Kung-Bohr, et plus précisément la ville de Ker Fresnel (qui n’était encore qu’un petit trois-pièces salon-cuisine-salle de torture, lorsque le roi Embru IV vint y séjourner).

Quand aux aventures de Maek, parti rejoindre l’école T’Sang, légendaire académie d’assassins, elles m’ont particulièrement plus.

l’imagination de l’auteur est complètement débridée et semble sans limite. Des céréales carnassières au roi Ernst XXX, tout est frapadingue et fabuleux. Mais n’allez pas croire que le livre n’a ni queue ni tête. Au contraire. Alexis Flamand réussi à rendre le monde qu’il nous propose parfaitement cohérent. Le monde décrit est riche détaillé, l’auteur n’hésitant pas à se lancer dans de grandes descriptions, nous offrant même des extraits de documents issus de ce monde imaginaire.

De plus l’auteur ne se contente pas de nous servir les figures imposées auxquelles nous pouvons nous attendre en entendant le mot Fantasy. La magie, par exemple, sous la plume d’Alexis Flamand devient poétique et offre de superbe pages aux descriptions très visuelles.

Les personnages ont tous leur personnalité propre, des principaux aux secondaires. Les dialogues sont savoureux, souvent hilarant. l’intrigue est haletante.
Comme il s’agit d’un premier tome, la dernière page nous laisse évidemment sur notre faim. Rassurez vous, le deuxième tome est déjà chez votre libraire, et le troisième sort cette année.
Magique !

Titre : La Porte des Abysses (Cycle d’Alamänder tome 1)
Auteur : Alexis Flamand
Date de parution : 06/2017
Éditions : Leha
Nbr de pages : 544
Prix : 19€

Publicités

3 réflexions sur “La porte des Abysses, d’Alexis Flamand

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s